Rejoignez nous :    

Google change sa politique de commissionnement des sites parkings

Quelques jours après l’annonce par Sedo d’un changement du mode de commissionnement des publicités faites sur les sites parking, il nous a semblé utile de demander à David Chelly, consultant et spécialiste du domaining, son analyse sur cette évolution.

- Cher David, Sedo vient d’annoncer un changement dans sa politique de rémunération des pages parkings. Pourriez-vous nous expliquer ce qui va se passer à partir du 1er janvier prochain et pourquoi Sedo a pris cette décision ?

En fait, Sedo ne fait que répercuter une décision prise il y a quelques mois par son fournisseur du contenu parking, Google. Ce changement ne concerne d’ailleurs pas seulement Sedo, mais tous les services de parking qui se fournissent chez Google. En pratique, les clics provenant de noms de domaine parkés au moyen d’une redirection d’url ne seront plus rémunérés à partir du 1er janvier 2012. L’objectif principal de cette mesure est de lutter contre les diverses pratiques de fraude et détournement de trafic internet, les redirections rendant difficiles le contrôle de l’origine des visites.

- Cela signifie-t-il la fin d’une grosse partie des revenus des domainers, ou la fin d’une forme de domaining « basic » ?

Je ne pense pas que les domainers seront particulièrement affectés. La méthode de parking par redirection d’url était très minoritaire et il suffit pour les personnes concernées de passer à la méthode de parking par DNS, ce qui n’entraîne pas de conséquence particulière sur le trafic et les revenus générés. Les fraudeurs seront probablement un peu plus touchés, mais on peut s’attendre à ce qu’ils se reportent vers des méthodes alternatives de monétisation.

A mon avis, les seuls vrais perdants seront les sociétés de parking, qui s’accomodaient jusqu’à présent particulièrement bien des pratiques frauduleuses, dans le sens où elles étaient rémunérées en fonction du trafic envoyé aux annonceurs, quel que soit son origine.

C’est un énième coup dur pour le parking en tant que service, qui fait désormais partie des secteurs d’activité mineurs de l’internet et dont le déclin me semble inéluctable, compte tenu des faibles contenus technologiques et valeurs ajoutées de cette activité.

- Est-ce que cela met en cause la valeur des noms de domaine génériques et descriptif ? Pourriez-vous nous en dire plus sur la façon dont Panda, le nouvel algorithme de Google, indexe ce type de domaines ?

Les noms de domaine génériques ne devraient pas du tout être impactés par ce changement. D’une manière générale, rien de ce qui concerne le parking ne peut avoir d’impact sur la valeur des noms de domaine qui s’échangent sur le second marché.

On a tendance à lier parking et achat / vente sur le second marché car les services sont proposés par les mêmes acteurs. Mais si l’on analyse les 1000 domaines les plus rentables en parking chez Sedo par exemple, je doute qu’il y en ait plus d’1 % susceptible d’être lancé aux enchères premium, car il s’agit quasiment exclusivement de nom de domaine détournant des marques ou bien avec trafic expiré. Et si l’on prend les 1000 meilleures ventes de l’année 2011, je ne crois pas non plus qu’il y ait plus d’1 % qui étaient parkés et dont les revenus de parking atteignaient cent dollars par mois. Un nom de domaine de qualité n’a absolument pas vocation à être parké et les rares noms de domaine premium encore parkés génèrent le plus souvent des revenus insignifiants.

Quant à l’appréciation par l’algorithme de Google des noms de domaine parkés, Panda ne constitue pas une rupture. Cela fait déjà plusieurs années que Google déclasse systématiquement les pages parking et impose aux sociétés de parking des conditions strictes réduisant au maximum les possibilités d’apparition de telles pages dans les premiers résultats du moteur. Mais je crois toutefois que Google et les autres moteurs tiennent à ce que subsistent les pages parking, car il s’agit d’un moyen très pratique d’identifier les contenus non pertinents à exclure des résultats.

La fin de la rémunération du parking avec redirection d’url va dans ce sens, les moteurs pouvant plus facilement identifier les pages parking si elles utilisent toutes les serveurs de noms (DNS) des fournisseurs de ces services.


Explorer

dates à retenir

Dans 1 jour : .ORG en Chinois .机构 , Hindi .संगठन et Russe .орг

Dans 1 jour : Lancement du 22 avril : .report / .vision / .fish

Dans 8 jours : .LONDON

Dans 14 jours : .NYC for the big apple

Dans 18 jours : .BIO pour les produits bio mais pas que ...

Dans 19 jours : Mailclub au congrès annuel de l’INTA en mai à Hong-Kong

Dans 41 jours : .DESI

Dans 43 jours : Journée spéciale nouvelles extensions : Point d’étape et conseils stratégiques - PARIS – 3 JUIN 2014

Accès direct

Recherche whois

Visiteurs connectés : 37